La paur del lop

Collecté en 2000 par IOA Sur les Communes de Laval-Roquecezière, St-Sever-du-Moustier Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les anciens racontaient le temps où les loups rôdaient en Rouergue.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Augustine PRIVAT

née Palis en 1931 à Laval-Roquecezière.

Transcription

Occitan
Français
« Es dròle ! Quand èrem pichons, nos fasián :
“Atencion, i a lo lop !”
Mès nos fasián paur ! Ieu me rapèli avere avut paur del lop.
Alara, se jamai anavan trabalhar, castanhar los parents e que nos laissèsson dins l’ostal totes sols… Per que sosquèssem dins la calor, qu’agèssem pas freg, per çò que òm castanha quand fa freg. E ben, al bot d’un moment, s’èri tota sola, aviái paur del lop, m’arrestavi… Podiái avere la poupée, podiái avere per m’amusar, tot d’un còp, me setavi, pensavi al lop.
Mès que, quand la paura mamà tornava, que veniá per faire lo dinnar, abans que los autres venguèsson, i disiái qu’aviái avut paur del lop. E la paura mamà, per me rassurar, me disiá :
“Cal pas avere paur del lop, cossí seriá dintrat dins l’ostal ? Caldriá que li sosquèssa vengut ! E lo lop pòt pas venir, tot es tampat !”
Mès ieu aviái totjorn paur del lop. »
La peur du loup
« C’est drôle ! Quand nous étions petits, on nous disait :
“Attention, il y a le loup !”
Mais on nous faisait peur ! Je me rappelle avoir eu peur du loup.
Alors, si jamais nos parents allaient travailler, ramasser les châtaignes, et qu’ils nous laissassent seuls à la maison…Pour que nous fussions au chaud, que nous n’eussions pas froid, parce qu’on ramasse les châtaignes quand il fait froid. Eh bien, au bout d’un moment, si j’étais toute seule, j’avais peur du loup, je m’arrêtais... Je pouvais avoir ma poupée, je pouvais avoir pour m’amuser, tout à coup, je m’asseyais, je pensais au loup.
Mais, quand ma pauvre maman rentrait, qu’elle venait pour faire le déjeuner, avant que les autres ne viennent, je lui disais que j’avais eu peur du loup. Et ma pauvre maman, pour me rassurer, me disait :
“Il ne faut pas avoir peur du loup, comment serait-il entré dans la maison ? Il faudrait qu’il y soit venu ! Et le loup ne peut pas venir, tout est fermé !”

Mais moi j’avais toujours peur du loup. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...