Las trèvas

Collecté en 2000 Sur les Communes de Laissac, Palmas Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les trèvas ou trèves sont des revenants qui se manifestaient de diverses manières afin de contraindre des héritiers à faire dire des messes pour le repos de l'âme d'un défunt. Cette croyance était très répandue jusqu'au début du XXe siècle.

Pour faire cesser ces phénomènes, on faisait appel au curé.

La tradition orale rapporte que les croix implantées dans les campagnes et la sonnerie de l'angélus chassaient les trèvas.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

RAYMONDE AYFRE

née Costes en 1934 à Palmas.

Transcription

Occitan
Français
« Dins lo temps, los parents nos fasián paur per nos far demorar tranquilles e nos parlavan de trèvas.
Ieu, la miá mamà aviá un ostal que teniá… I aviá un bocinon de bistrò, aquí, per remplaçar una bèla-sòrre qu'èra plan malauta. E quand los òmes venián biure, per èstre satges, nos disiá :
“Calatz-vos o vos mete a la cava ambe las trèvas !”
Sai pas de qu'es aquela bèstia ! L'ai pas jamai vista ! Aquò diu èstre coma lo Diable, aquò diu pas existar aquò… Aviam una paur d'aquela bèstia, mon vièlh, e bojàvem pas… »
Les revenants
« Dans le temps, nos parents nous faisaient peur afin que nous restions tranquilles et ils nous parlaient des trèvas.
Moi, ma maman avait une maison qui tenait… Il y avait une sorte de petit bistrot, là, pour remplacer une de ses belles-sœurs qui était bien malade. Et quand les hommes venaient boire, pour que nous soyons sages, elle nous disait :
“Taisez-vous ou je vous mets à la cave avec les trèvas !
Je ne sais pas qu'est-ce que c'est que cette bête ! Je ne l'ai jamais vue ! Ça doit être comme le Diable, ça ne doit pas exister ça… Nous avions une de ces peurs de cette bête, mon vieux, et nous ne bougions pas… »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...