Aprene la cabra

Collecté en 2000 Sur les Communes de Laguiole, Rodelle, Rodez, Villecomtal Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les anciens jouaient de la cabreta, ou cabra, et de l’accordéon diatonique. L’accordéon chromatique n’est apparu en Rouergue qu’au début du XXe siècle.

Les premiers cabretaires utilisaient une cabreta a boca (cabrette à bouche).

Le Rouergue septentrional est très représentatif de l’influence du mouvement revivaliste impulsé par l’émigration parisienne et qui se manifeste dans le succès du couple cabrette-accordéon chromatique. Le célèbre Martin Cayla est souvent cité dans nos enquêtes.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

JOSEPH PÉRIÉ

né en 1924 à Rodez, décédé en 2018.

Transcription

Occitan
Français
« Te crompère una cabreta, assagère e i arribère mès i trimère un moment quand mèmes. Sustot que la prumièira que crompère marchava pas bien alara i tapave de bravas susadas per començar. E pièi ne trobère una que marchava melhor e aprenguère. I trimère pas. Ambe la prumièira, i seriái pas arribat…
Un d'a La(gu)iòla. S'apelava Rocagèl. La prumièira que crompère, la crompère a Rocagèl. Aviá l'atge qu'ai ieu uèi, quand la li crompère. E pièi anava pas bien… Cailar d'a París veniá sovent a Vilacomtal e nos trobèrem. Fa(gu)ère sa coneissença e me'n envoièt una. Aquela d'aquí marchava bien, aquí, e pièi jo(gu)ère.
Aimave bien la musica, aimave bien las distraccions alara n'ai fach un pauc tota ma vida quand mèmes, dempièi vint ans. »
Apprendre à jouer de la cabrette
« J'achetai une cabrette, j'essayai et j'y arrivai mais j'y trimai un moment quand même. Surtout que la première que j'achetai ne marchait pas bien alors j'y attrapai de bonnes suées pour commencer. Et puis j'en trouvai une qui marchait mieux et j'appris. Je n'y trimai pas. Avec la première, je n'y serais pas arrivé…
Un de Laguiole. Il s'appelait Rocagel. La première que j'achetai, je l'achetai à Rocagel. Il avait l'âge que moi j'ai aujourd'hui, quand je la lui achetai. Et puis elle n'allait pas bien… Cayla de Paris venait souvent à Villecomtal et nous nous trouvâmes. Je fis sa connaissance et il m'en envoya une. Celle-là marchait bien, là, et puis je jouai.
J'aimais bien la musique, j'aimais bien les distractions alors j'en ai fait un peu toute ma vie quand même, à partir de vingt ans. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...