Les montanhièrs

Collecté en 2000 Sur la Commune de Lacalm Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Selon un calendrier immuable, les bêtes montent sur l'Aubrac le 25 mai et en redescendent pour la Sent-Guirald (Saint-Géraud), le 13 octobre.

Le nombre de montanhièrs employés dans un masuc dépendait du nombre de vaches à traire. La promiscuité n'était pas toujours évidente à gérer.

Ceux qui n'étaient pas trop loin du village d'Aubrac allaient parfois s'y divertir mais, l'alcool aidant, les bagarres à coups de drelhièr n'étaient pas rares. Le drelhièr est une redoutable trique d'alisier.

Le 3 octobre était une date importante pour les montanhièrs. C'était jour de foire à Aubrac. De nos jours, une messe et un repas y réunissent encore ce jour-là les anciens montanhièrs d'Aubrac.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Marcelle LE LIGNÉ

née Fabre en 1928 à Lacalm, décédée en 2019.

Transcription

Occitan
Français
« Ah oui, o ai avut vist que n'i aviá dos que se batián, oèi, a còps de trica, ah oui,a còps de drelhièr ! Ah oui,aquò arribava, oui,sustot les jorns de fièira, sustot les jorns de fièira, ah oui.Quand avián begut un copet, fasián la bagarra. »
Les buronniers
« Ah oui, il m’est arrivé d’en voir deux qui se battaient, oui, à coups de trique, ah oui, à coups d’alisier ! Ah oui, ça arrivait, oui, surtout les jours de foire, surtout les jours de foire, ah oui. Quand ils avaient bu un coup, ils se battaient. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...