L'espèra

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Lacalm Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La chasse et la pêche, souvent pratiquées avec des techniques prohibées, procuraient un complément d’alimentation ou de revenu apprécié et parfois vital.

Les techniques de chasse traditionnelles s’apparentaient au braconnage, mais elles étaient relativement tolérées. On chassait par temps de neige, a la pista, et on confectionnait des collets (liçons, sedons) avec du fil de cuivre pour les lièvres ou les lapins et avec du crin de jument pour les oiseaux, ainsi que des pièges à oiseaux (tindèlas, tendèlas, tendas). On chassait également à l'affût, a l'espèra.

Marcelle raconte l'aventure vécue par son grand-père alors qu'il était monté sur un arbre pour chasser a l'espèra.

Ethnotexte

MARCELLE LE LIGNÉ

née Fabre en 1928 à Lacalm, décédée en 2019.

Transcription

Occitan
Français
« Anavan a l’espèra de las lèbres.
Crese mème que montavan sus les aures.
Una nuèch que mon grand-paire èra a l’espèra, entendèt una bèstia que copava totas las ponchas dels aures. Aviá por e boleguèt pas.
Lo lendeman, davalèt e dintrèt ches el.
Tornèron, al jorn, totas las ponchas de las bròcas èran copadas.
Sachèt pas de que èra aquò. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...