Pelhaire e crompaire de crin

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de La Terrisse Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Il y avait toutes sortes de petits métiers sédentaires ou ambulants comme le cordonnier appelé sudre ou pegòt, l’estamaire, l’amolaire, le tailleur appelé sartre, lo cadièiraire ou rempalhaire, lo candelaire, lo pelharòt ou pelhaire…

Marie et Roger évoquent un acheteur de crin de vache ou de jument. Ces crins servaient à fabriquer des cordes appelées cambilhas qui étaient utilisées pendant l'estive pour attacher le veau à la patte antérieure de la vache juste avant la traite (cambilhar).

Ethnotexte

ROGER ET MARIE ANDRIEU

né en 1951 à La Terrisse ; née Calmel en 1926 à La Terrisse.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá lo merchand de pèls de lapins e lo que crompava lo crin de las vacas o de las ègas. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...