Lo tròn dins una pelòta de lana

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de La Terrisse Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La maison (ostal, ostau) était presque toujours placée sous la protection divine, comme en témoignent parfois les croix gravées au-dessus des portes d’entrée.

On se protégeait de la foudre en invoquant les saints et en brûlant le laurier ou le buis des Rameaux, en allumant le cierge bénit ou en aspergeant d'eau bénite le seuil de la porte.

En Viadène comme en Barrez, on accrochait un chaudron (pairòl, pairòu) rempli d’eau dans la cheminée pour noyer la foudre : per negar lo tròn.

Ethnotexte

GABRIELLE PUECH

née Certain en 1925 à Paris.

Transcription

Occitan
Français
« Disián que lo tròn dintrava dins l’ostau e s’anava metre n’impòrta end ont. Sabe que ma paura mèra disiá que lo tròn s’èra anat metre dins una pelòta de lana. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...