Los estufles, las còrnas e los oficis de la setmana senta

Collecté en 2000 Sur la Commune de La Salvetat-Peyralès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Au printemps, au moment de la montée en sève, les enfants fabriquaient des trompes en écorce (còrnas), des anches (caramèlas) et des sifflets (estufles, estuflòls, sublets, siblets…).

Pour retirer l'écorce (desruscar), il fallait réciter une formule incantatoire.

Jadis, còrnas, caramèlas et estufles servaient pour annoncer les offices pendant la semaine sainte, les cloches étant parties à Rome.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

LUCETTE BOUSQUIÉ

née Fournier en 1924 à Blauzac de La Salvetat.

Transcription

Occitan
Français
« Quand anàvem gardar las vacas, fasiam d'estufles o de còrnas.
Alara bon, fasiam… Per la… Caliá un tròç de bròca de castanhièr, que sia(gu)èsse a-n-aquesta sason, aquí, a Pascas, que i a de saba bravament.
Alara fasiam :

“Saba, saba,
Pè de cabra,
Pè de buòu,
Vint-a-quatre,
Dòtz-a-nòu,
La pola roja a fach un uòu,
Jos la coeta de la vedèla,
Tira, tira caramèla !”

La truc se fasiá e pièi après : “Toooot”
Nos apelàvem d'un prat a l'autre.
– Aquò se fasiá pel…
– A Pascas.
– Oèi, per l'ofici del jòus sent.
– Per l'ofici del jòus sent, fasián lo torn del vilatge, que las campanas partissián a Roma. Del jòus sent al jorn de Pascas, i aviá pas de campanas alara los oficis… A l'epòca, li aviá l'ofici del jòus sent, lo vendres sent, lo sabte sent, alara los dròlles passavan dins lo vilatge amb aquelas còrnas, ambe los estufles. »
Les sifflets, les trompettes et les offices de la semaine sainte
« Quand nous allions garder les vaches, nous faisions des sifflets ou des trompettes.
Alors bon, nous faisions... Pour la... Il fallait un morceau de branche de châtaignier, qui soit à cette saison, là, à Pâques, quand il y a beaucoup de sève.
Alors nous faisions :

Sève, sève,
Pied de chèvre,
Pied de bœuf,
Vingt-quatre,
Dix-neuf,
La poule rouge a fait un œuf,
Sous la queue de la génisse,
Tire, tire, chalumeau !”

Le truc se faisait et ensuite : “Tuuuut”
Nous nous appelions d’un pré à l’autre.
– Ça se faisait pour...
– À Pâques.
– Oui, pour l’office du jeudi saint.
– Pour l’office du jeudi saint, ils faisaient le tour du village, parce que les cloches partaient à Rome. Du jeudi saint au jour de Pâques, il n’y avait pas de cloches alors les offices... À l’époque, il y avait l’office du jeudi saint, le vendredi saint, le samedi saint, alors les enfants passaient dans le village avec ces trompettes, avec les sifflets. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...