J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La bòria fut très souvent, jusqu’au milieu du XXe siècle, une unité de production quasi-autarcique pratiquant une polyculture vivrière. Mais, en fonction de l'époque, du terroir ou de l’existence de débouchés particuliers, il pouvait y avoir une relative spécialisation. 

Sur le Ségala, le châtaignier (castanhièr) avait, pendant le XIXe siècle, remplacé les landes des puègs qui servaient de parcours aux troupeaux de moutons. Il céda à son tour sa place aux cultures céréalières et fourragères au début du XXe siècle.

Ethnotexte

Jean BOUSQUIÉ

né en 1924 à Margat de La Salvetat.

Transcription

Occitan
Français
« Lo que se fasiá lo mai lo mes de janvièr aquò èra d'anar far de besals pels prats. Mès, sovent i aviá de nèu.
Lo mes de febrièr, lo monde començavan de preparar las tèrras, los patanons se fasián de bona ora. Sovent, aquò èra las femnas qu'anavan als patanons.
Al mes de març, aquí, quand las tèrras èran lauradas, caliá escampilhar de cauç a la pala.
Lo mes d'abrial, se caliá preparar per far lo milh.
Lo mes de mai, se començava de sauclar. Aquò èra un trabalh, sustot per lo milh !
Lo mes de junh se dalhava. L'ai ajut fach a braces, los travèrses.
Lo mes de julhet, arribava la meisson.
Lo mes d'a(g)òst, aquò èra l'escodre.
Lo mes de setembre, caliá traire los patanons e i aviá las castanhas a amassar, las pomas.
Lo mes d'octobre, novembre, caliá semenar lo blat.
Al mes de novembre, debut de decembre, s'amassava las fuèlhas per apalhar. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...