Lo sorcelor

Collecté en 2000 Sur la Commune de La Salvetat-Peyralès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Dans tous les pays et à toutes les époques, les jeteurs de sorts et autres emmascaires, empatufaires ou devinhaires ont fait partie de la sociabilité locale. Il existait plusieurs techniques pour se protéger des sorciers : porter un vêtement à l'envers, faire cuire des clous, frapper un mannequin représentant le jeteur de sorts, réciter une formule, porter plusieurs couvre-chefs à la fois…

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Henri (Paul) TRANIER

né en 1914 au Vignal de La Salvetat.

Transcription

Occitan
Français
« Mès ai entendut ieu de tipes, soi vièlh, ai entendut de tipes que vos disián aquí a taula, o a l’ostal vièlh, èrem pas aquí, çò ditz :
“Es pas pus de missant virar lo lach d’un estable que fa córrer l’aiga dins un besal qu'a de penta.”
N’i aviá un aquí que l’ostal es demolit mès… L’ai pas cone(g)ut ieu mès ai cone(g)uda la femna quand mèmes, la femna mori(gu)èt en 19 apr’aquí o 20. I cresiá pas a-n-aquelses daquòs.
Aviá una puta de vaca que se destacava cada nèch… Cada nèch… De còp en còp, se destacava.
“Ne veirai maites, t’aurai ben !”
Prenguèt las pinças e, amb un bocin d’eram, estaquèt la clau de la cadena ambe l’anèla. Sia(gu)èt pas darrèr la vaca que la cadena tombèt. Se destaquèt.
“A, fa(gu)èt, a… aicí aquò’s pas çò mème !”
E seriá partit per far dire de messas. »
Le sorcier
« Mais j’ai entendu, moi, des types, je suis vieux, j’ai entendu des types qui vous disaient ici à table, ou à la vieille maison, nous n’étions pas ici, ils disaient :
“Il n’est pas plus difficile de faire tourner le lait d’une étable que de faire circuler de l’eau dans une rigole en pente.”
Il y en avait un ici dont la maison est démolie mais… Je ne l’ai pas connu, moi, mais j’ai connu sa femme quand même, sa femme mourut en 19 par là ou en 20. Il n’y croyait pas à ces choses-là.
Il avait une pute de vache qui se détachait toutes les nuits. Toutes les nuits… De temps en temps, elle se détachait.
“J’en verrai d’autres, je t'aurai bien !”
Il prit les pinces et, avec un morceau de fil de fer, il attacha la clé de la chaîne avec l’anneau. Il ne fut pas derrière la vache que la chaîne tomba. Elle se détacha.
“Ah, fit-il, ah… là, ce n’est pas la même chose !”
Et il serait parti pour faire dire des messes. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...