Lo quilhièr en tèrra

Collecté en 2000 par IOA Sur les Communes de La Rouquette, Vailhourles, Villeneuve-d'Aveyron Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le jeu collectif traditionnellement pratiqué en Rouergue, à l’occasion des fêtes ou bien le dimanche près de l’auberge, était et reste encore souvent le jeu de quilles.

Avant la codification du jeu de quilles de huit, par le docteur Joseph Ayrignac (1874-1951) en 1912, il existait de nombreuses variantes.

Lo quilhièr est l'espace dédié au jeu de quilles.

Dans l'ouest du département, on jouait au rampeau sur un plancher.

Les enfants qui se dévouaient pour relever les quilles tombées par les joueurs recevaient une étrenne.

Ce témoignage est illustré par un film tourné en septembre 1963 par André Andrieu à Villeneuve.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Raymond ASTOUL

né en 1938 à Saint-Grat de Vailhourles.

Transcription

Occitan
Français
« Un còp èra mème avián pas lo quilhièr en boès. A La Roqueta n'avián un lo long de la rota aval, èra de tèrra. Avián fach una ri(g)òla e gitavan la bola dins aquela ri(g)òla e alèra i aviá las quilhas : una d'abans, apèi doas e tres darrèr.
Cada dimenge, en sortent de la messa, anàvem jo(g)ar a las quilhas pel codèrc, aquí. I a pàtus qu'es bèl, aquí a Sent-Grat, sai pas se coneissètz…
Quand èrem dròlles, joves, aquí, anàvem quilhar, nos bailavan… Cada còp, nos bailavan un bocin, quand quilhàvem, quauques sòus, i anàvem per aquò, per l'argent. »
Le terrain de quilles en terre
« Jadis ils n'avaient même pas le terrain de quille en bois. À la Rouquette ils en avaient un le long de la route là-bas, il était en terre. Ils avaient fait une rigole et ils lançaient la boule dans cette rigole et alors il y avait les quilles : une devant, puis deux et trois derrière.
Chaque dimanche, en sortent de la messe, nous allions jouer aux quilles sur le terrain communal, là. Il y a un patus qui est grand, là à Saint-Grat, je ne sais pas si vous connaissez…
Quand nous étions enfants, jeunes, là, nous allions repositionner les quilles, ils nous donnaient… Chaque fois, ils nous donnaient un peu, quand nous repositionnions les quilles, quelques sous, nous y allions pour ça, pour l'argent. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...