La sorcièra e los aucons

Collecté en 2002 Sur la Commune de La Rouquette Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Dans tous les pays et à toutes les époques, les jeteurs de sorts et autres emmascaires, sorcelors, empatufaires ou devinhaires ont fait partie de la sociabilité locale.

Il existait plusieurs techniques pour se protéger des sorciers : porter un vêtement à l'envers, faire cuire des clous, frapper un mannequin représentant le jeteur de sorts, réciter une formule, porter plusieurs couvre-chefs à la fois…

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Roger BOUTONNET

né en 1928 à La Viuselle de La Rouquette.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá una femna, un còp aquí, que passava. Pareis qu’èra sorcièra. Ieu l’ai pas vist, l’ai entendut contar pel mon grand… pairin… E quand vesiá d’aucons o coma aquò, los agachava e pareis qu’apèi aquelses aucons crebavan.
Vos pòdi pas dire s’es vertat, ieu l’ai pas vist ! »
La sorcière
« Il y avait une femme, une fois ici, qui passait. Il paraît qu’elle était sorcière. Moi, je ne l’ai pas vu, je l’ai entendu raconter par mon grand-père... Et quand elle voyait des oisons ou des choses comme ça, elle les regardait et il paraît qu'après ces oisons crevaient.
Je ne peux pas vous dire si c’est vrai, moi je ne l’ai pas vu ! »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...