Adiu paure Carnaval…

Collecté en 2002 Sur les Communes de La Fouillade, Villefranche-de-Rouergue Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Fête universelle de l’inversion des rôles, le carnaval ou caramentrant s’est toujours pratiqué en Rouergue.

Les jeunes gens se masquaient et passaient dans les maisons du voisinage.

L'air de "La cançon de Carnaval" est attribué à Jean-Baptiste Pergolèse (Giovanni Battista Draghi dit Pergolesi en italien), né le 4 janvier 1710 à Jesi, dans la province d'Ancône et mort le 17 mars 1736 à Pouzzoles près de Naples.

Cet air a été repris dans la série télévisée pour enfants "Nounours, bonne nuit les petits" et le cantique de Fénelon, "Au sang qu'un Dieu va répandre", se chante sur le même air.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Jeanne LAFON

née Rigal en 1919 au Moulin de Martre de La Fouillade.

Transcription

Occitan
Français
« Los joves fasián… Enfin, apelavan aquò de mascas. S'abilhavan ambe de vièlhas pelhas e passavan dins los ostals. Bon, lo monde z'o sabián, aquò los fasiá rire mès n'i aviá que, quauques còps, fasián paur.

“Adiu paure,
Adiu paure,
Adiu paure Carnaval.
Tu te'n vas e ieu demòri,
Per manjar la sopa a l’òli.
Adiu paure,
Adiu paure,
Adiu paure Carnaval.
Per manjar la sopa a l’òli,
Per manjar la sopa a l’alh.
Adiu paure,
Adiu paure,
Adiu paure Carnaval.” »
Adieu pauvre Carnaval…
« Les jeunes faisaient... Enfin, ils appelaient ça des masques. Ils s'habillaient avec de vieilles guenilles et ils passaient dans les maisons. Bon, les gens le savaient, ça les faisait rire mais certains faisaient peur parfois.

“Adieu pauvre,
Adieu pauvre,
Adieu pauvre Carnaval.
Toi tu t'en vas et moi je reste,
Pour manger la soupe à l'huile.
Adieu pauvre,
Adieu pauvre,
Adieu pauvre Carnaval.
Pour manger la soupe à l'huile,
Pour manger la soupe à l'ail.
Adieu pauvre,
Adieu pauvre,
Adieu pauvre Carnaval.” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...