Totjorn la vièlha crida…

Collecté en 1999 par IOA Sur les Communes de La Capelle-Bleys, Rignac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette chanson est souvent donnée par les ethnomusicologues comme une chanson de fin de noces. Elle est parfois appelée “La roina” (La ruine). Ce peut être aussi bien une chanson de charivari (carivari), une chanson de fin de bal… Les paroles et le rythme de farandole l’apparentent également aux chansons carnavalesques.

Ethnotexte

FERNANDE RIGAL

née Mazenc en 1930 à Ayres de La Capelle-Bleys.

Transcription

Occitan
Français
« “Totjorn la vièlha crida,
Acabarem tot, acabarem tot,
Los quatre fèrs de l’ase,
Amai lo carreton,
Lo buòu amai l’araire,
Las julhas amai lo jo.

Quand aurem tot acabat,
Fumarem la pipa sens tabat.

Totjorn la vièlha crida…”

Aquò’s ma maire, Enrieta Masenc, que la m’aviá apresa. Èra de Rinhac. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...