Corblu, morblu…

Collecté en 2000 Sur la Commune de La Bastide-Solages Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le thème du mari jaloux dans ses variantes du type "Las reviradas de Marion" était connu au XIXe siècle sur l'ensemble de l'espace occitan. Il s'agit du dialogue entre un mari jaloux et sa femme adultère. Les réponses de la femme, niant l'évidence, renforcent l'effet comique et ridiculisent le mari trompé. En 1906, Louis Lambert en publiait une quinzaine de variantes recueillies dans l'Hérault, le Gard, l'Ardèche, la Dordogne, le Velay, l'Ariège et la Haute-Garonne.

En Aveyron, d'autres versions ont été collectées au cours de l'opération Al canton.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

HENRIETTE DURAND

née Roussel en 1934 à La Bastide-Solages, décédée en 2018.

Transcription

Occitan
Français
« Ont èras-tu e tant anada,
Corblu morblu bèla Marion,
Ont èras tu e tant anada ?

– Al jardin culhir l’ensalada,
Mon Diu grand Diu mon marí,
Al jardin culhir l’ensalada…

– Qual èra aquel que te parlava,
Corblu morblu bèla Marion,
Qual èra aquel que te parlava ?

– Èra la filha de la vesina,
Mon Diu grand Diu mon marí,
Èra la filha de la vesina…

– Las femnas pòrtan pas barbassa,
Corblu morblu bèla Marion,
Las femnas pòrtan pas barbassa !

– Las amoras la li avián facha,
Mon Diu grand Diu mon marí,
Las amoras la li avián facha…

– E ieu te coparai la tèsta,
Corblu morblu bèla Marion,
E ieu te coparai la tèsta !

– E de qué faretz del rèsta,
Mon Diu grand Diu mon marí,
E de qué faretz del rèsta ?

– O gitarai per la fenèstra,
Corblu morblu bèla Marion,
O gitarai per la fenèstra ! »
Corblu morblu…
« Où donc étais-tu allée,
Corblu morblu belle Marion,
Où donc étais-tu allée ?

– Au jardin, cueillir la salade,
Mon Dieu grand Dieu mon mari,
Au jardin, cueillir la salade…

– Qui était celui qui te parlait,
Corblu morblu belle Marion,
Qui était celui qui te parlait ?

– C’était la fille de la voisine,
Mon Dieu grand Dieu mon mari,
C’était la fille de la voisine…

– Les femmes ne portent pas de grosse barbe,
Corblu morblu belle Marion,
Les femmes ne portent pas de grosse barbe !

– Les mûres la lui avaient faite,
Mon Dieu grand Dieu mon mari,
Les mûres la lui avaient faite…

– Et moi je te couperai la tête,
Corblu morblu belle Marion,
Et moi je te couperai la tête !

– Et que ferez-vous du reste,
Mon Dieu grand Dieu mon mari,
Et que ferez-vous du reste ?

– Je le jetterai par la fenêtre,
Corblu morblu belle Marion,
Je le jetterai par la fenêtre ! »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...