Pont à une arche en plein cintre et vestiges de tour fortifiée, au Cayla, avril 1999

J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pont à une arche en plein cintre et vestiges de tour fortifiée, au Cayla, avril 1999

Les cailars ou cailús (du latin “castellare”) étaient des fortifications en pierre plus pérennes et plus conséquentes que les superstructures en bois des ròcas et des mòtas.

« Le Cayla : Passage (pont sur l’Aveyron) d’une voie romaine reliant les mines de la région de La Bastide-l’Evêque au marché de Carentomagus (Cranton, commune de Compolibat), puis à Peyrusse. Le Cayla (Castlar) était un poste de garde sur cette route. Le fief fut donné en 1220 à l’église de Maleville par S. de Malavila. Le Cayla appartint aux Cardaillac, seigneurs de Privezac, puis aux Pestel-Caylus (XVIIe siècle). Le château, dont il reste les ruines, fut longtemps occupé par les Anglais.
L’église des saints Abdon et Sennen, aujourd’hui démolie, était annexe de celle de Cadour. Selon la légende, la cloche aurait été engloutie dans un gouffre de l’Aveyron au moment des guerres anglaises. » (Jean Delmas, 1999)

Lo pont del Cailar, a La Bastida de L'Evesque, abrial de 1999

« Se conta que n’a mila ans e mai, los Romans avián pavada la còsta qu’arrapa enlai e quilhat lo pont que vesètz, gitat en esquina d’ase, d’un costat a l’autre del gorg. Apialat sus rocasses de barena, a pas jamai blacat, e li’n son passats de monde ! Talament qu’un vilatge se bastiguèt aquí pels pendilhasses. Bastiguèron, per aparar lo vilatge e gardar lo pont, la torre que vesètz, e sus la crinca, amont, una glèisa coma un recaptador ambe de parets d’una cana d’espés e de seissanta palms d’auçada. » (Extrait de Rajòls d’antan, d’après Henri Mouly)

« Parlavan que li aviá un vedèl d’aur dins lo gorg jol pont d’al Cailar. » (Jean-Louis Lacassagne)

« Al Cailar [de La Bastida], li a un gorg que li a un vedèl d’aur dedins. Mès degús l’a pas jamai trobat. » (Elie Castès)

Photo

Pont à une arche en plein cintre et vestiges de tour fortifiée, au Cayla, avril 1999
© Institut occitan de l'Aveyron

Jean-Louis LACASSAGNE

né en 1923 à Pouzoulet de La Bastide l'Evêque, décédé en 2012.

Elie CASTÈS

né en 1923 à Fourniès de La Bastide-l'Evêque.

Photo

Pont à une arche en plein cintre et vestiges de tour fortifiée, au Cayla, avril 1999
© Institut occitan de l'Aveyron

Jean-Louis LACASSAGNE

né en 1923 à Pouzoulet de La Bastide l'Evêque, décédé en 2012.

Elie CASTÈS

né en 1923 à Fourniès de La Bastide-l'Evêque.

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...