Lo castèl d'a-z-Altum

Collecté en 2000 Sur les Communes de Huparlac, La Terrisse Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La tradition orale a maintenu, jusqu'à nos jours, le souvenir de la période pré-révolutionnaire et nous avons collecté quelques récits de maltraitance des petites gens par les seigneurs locaux.

Il s'agit ici de l'histoire de la bonne castelana du château d'Authun (commune d'Huparlac), baronne d'Estaing, qui secourait les pauvres. Cette légende est tirée de la vie de François d'Estaing (abbé Bion de Marlavagne). Les faits dateraient de la fin du XIVe siècle.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ZÉLIE VALADIER

née Casse en 1911 à Mayrinhac d'Huparlac.

Transcription

Occitan
Français
« E ben, aquò se passava a-z-Altun, que i aviá un castèl. Lo senhor d'Altun, e ben, aviá una femna que aimava les paures. E alara totjorn lor voliá far quicòm per elses e son òme èra pas bien d'avis… E un jorn, les anava… Aviá metut de pan dins lo damantau e lo lor anava portar. Mas que son òme sia(gu)èt apr'aquí e li demandèt de qué portava dins lo damantau. Sai pas de qué li respondèt mès durbi(gu)èt son damantau e aquò èra de flors. E i aviá metut de pan. E dempièi, dins aquel país, i a de flors ivèrn e estiu. »
Le château d'Authun
« Eh bien, ça se passait à Authun où il y avait un château. Le seigneur d’Authun, eh bien, avait une femme qui aimait les pauvres. Et alors elle voulait toujours faire quelque chose pour eux et son mari n’était pas trop d’accord... Et un jour, elle allait les... Elle avait mis du pain dans son tablier et elle allait le leur porter. Mais son mari était par là et il lui a demandé ce qu’elle portait dans son tablier. Je ne sais pas ce qu’elle lui a répondu, mais elle a ouvert son tablier et il y avait des fleurs. Et elle y avait mis du pain. Et depuis, dans ce pays, il y a des fleurs hiver et été. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...