Enfants, hommes et paire de bovidés (parelh) attelés à un char (carri) traversant le Lot (Òlt) sur un bac (nau), au Moulin d'Olt, juillet 1944.

Sur la Commune de Grand-Vabre Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Enfants, hommes et paire de bovidés (parelh) attelés à un char (carri) traversant le Lot (Òlt) sur un bac (nau), au Moulin d'Olt, juillet 1944

Marthe et Noël Izard, Eloi Tardieu.

En vallée d'Olt, sur la Truyère (Truèira) et sur le Tarn (Tarn), il y avait des passeurs (passaires) professionnels utilisant des bacs (naus) ou des barques (naviòls).
Attachés à un câble, les bacs de la vallée d’Olt permettaient de transporter un attelage complet avec son chargement.
Les passeurs de Tarn dans le MIllavois (Milhavés) utilisaient des barques (los naviòls) pour le transport des personnes. Les barques employées par les riverains des rivières rouergates pour le transport d’animaux ou de denrées étaient plus conséquentes. On parlait alors de barcas ou de batèus.
Le compois (compés) de Livinhac le Bas (Livinhac lo Bas), encore rédigé en occitan en 1611, témoigne de l’existence d’un passeur en ce lieu : « Noble Cristofoul de Felgine, seigneur et baron de Montmurat, te al port de Livinhac una terra ont a una cavana ou petite maison serven de lotge al pontanié deld loc, confronta de cap an la terra de Jean Blazi, de pé an lou fluve d’Olt ont es lou port e pasage deld Livinhac, de costat del levant an la terra de Mr Jacques Fugin, d'autre costat an la terra d’Adria Baldi. » (Al canton de La Sala, 1991)

La nau del molin d'Òlt, julhet de 1944

Photo

Enfants, hommes et paire de bovidés (parelh) attelés à un char (carri) traversant le Lot (Òlt) sur un bac (nau), au Moulin d'Olt, juillet 1944.
© IZARD Noël

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...