J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les moissons mécanisées ont succédé aux moissons avec la falç ou lo volam autour de la Première Guerre mondiale. 

Les grosses exploitations embauchaient des équipes de moissonneurs (còlas de missonièrs) dont le responsable était appelé colièr. Ces còlas se déplaçaient vers le nord, à mesure que les céréales mûrissaient.

Il y avait des foires à la loue (lògas) spécialisées pour l’embauche còlas de faucheurs (dalhaires) ou de moissonneurs (missonièrs, segaires).

Ethnotexte

MAISON DE RETRAITE SAUVETERRE

Aline COURBIN, née en 1923 à Carmaux (81) ; Joseph CROS, né en 1920 à Cabanès ; Roger DELORT, né en 1910 à Gramond ; Léa GAYRARD, née en 1913 à Favols de Castelmary ; Louise MARLHIAC, née Combes en 1910 à Sauveterre ; Claude MARTY, né en 1939 à Quins ; Yvette MAZENC, née Ferres en 1922 à Clairvaux ; Lucie CAUSSANEL, née Portes en 1908 à Pradinas ; Madeleine POUGET, née en 1914 à La Salvetat-Peyralès ; Mme RIVIÈRE, née Caussanel en 1927 à Pradinas ; Augusta ROSSIGNOL, née Cadène en 1911 à Najac ; Marcelle ROUSSET, née en 1928 à Manhac ; Paul VERNHES, né en 1930 à La Salette de Pradinas.

Transcription

Occitan
Français

« D’aicí, montavan a Laguiòla en missonent. Lo monde [de Gramont] s’anavan lo(g)ar per la plaça, per la misson. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...