La conolha e lo fuse

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Gramond, Quins Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le linge était en général produit sur place avec la laine des brebis (lana de las fedas) ou avec des fibres végétales : le chanvre (cambi, cambe) et le lin. 

On filait à la quenouille (conolha) et au fuseau (fuse) ou au rouet (torn).

Afin de produire de la salive pour humecter le fil, les fileuses (fialairas) suçaient une châtaigne séchée (airòl, auriòl) ou un noyau de prune (clòsc de pruna).

Ethnotexte

GERMAIN ET PAULETTE PUECH

né en 1912 à Gramond : née en 1922 à Quins.

Transcription

Occitan
Français

« Aviá la conolha e escupissiá sul fial per que lo fuse tornèsse.

Ai entendut dire que, per escupir, prenián un airòl o un clòsc de pruna. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...