Calendas e calendons

Collecté en 2000 Sur les Communes de Graissac, Laguiole Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les calendas (jours précédants Noël) et les calendons (entre Noël et le premier de l'an) servaient à la prédiction du temps de l'année suivante. En cas de prévisions contraires, les calendons primaient sur les calendas.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PAUL MATHIEU

né en 1922 à Bernac de Graissac.

Transcription

Occitan
Français
« Cada ser, sonavan las campanas. Alara, lo prumièr jorn de calendas, sonavan un còp, trelhonavan un còp, lo dosième jorn, trelhonavan dos còps et ainside suita.
Alara, i a lo temps que fasiá las calendas, que se repercutava sus… Cada jorn representava un mes de l'annada.
Lo prumièr jorn, aquò fasiá janvièr e decembre, e lo dosième jorn atau, enfin, les calendons.
Las calendas, aquò èra tal jorn, tal temps. Fasiá tal temps. A tal mes deviá far a pus près tal temps. I aviá una dominacion.
Mès, lo mai que dominava, aquò's sustot lo vent dels Rams, la benediccion del vent. Aquí aquò marcava per tota l'annada. »
Les calendes
« Tous les soirs, ils sonnaient les cloches. Alors, le premier jour des calendes, ils sonnaient un coup, ils carillonnaient un coup, le deuxième jour, ils carillonnaient deux coups et ainsi de suite.
Alors, le temps qu’il faisait pendant les calendes se répercutait sur... Chaque jour représentait un mois de l’année.
Le premier jour, ça faisait janvier et décembre, et le deuxième jour comme ça, enfin, les calendous.
Les calendes, c’était tel jour, tel temps. Il faisait tel temps. Tel mois, il devait faire à peu près tel temps. Il y avait une dominante.
Mais, ce qui dominait le plus, c’est surtout le vent des Rameaux, la bénédiction du vent. Là ça valait pour toute l’année. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...