Jol pònt d'a Mirabèl

Collecté en 1997 Sur la Commune de Golinhac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Séquence d’un chant de moissonneurs (missonièira), "Jol pont de Mirabèl" a été diffusée en Rouergue par la Jeunesse agricole catholique.

Les missonièiras, au rythme assez lent, s'accordaient au travail des moissonneurs.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

HENRIETTE CATUSSE

née Augustin en 1919 à Saint-Rame de Golinhac, décédée en 2014.

Transcription

Occitan
Français
« “Jol pònt d’a Mirabèl,
Catarina lavava. (bis)

Venguèron a passar,
Tres cavalièrs d’armada. (bis)

Lo prumièr li diguèt :
“Ne sètz pas maridada ?” (bis)

Lo segond li donèt,
Una polida baga. (bis)

Mès la baga del det,
Tombèt al fons de l’ai(g)a. (bis)

Lo trosième saltèt,
Fasquèt la cabussada. (bis)

Ne tornèt pas montar,
Ne trobèt pas la baga. (bis)

Jol pònt d’a Mirabèl,
Catarina plorava.” (bis)

Quand anàvem trabalhar defòra, ambe lo paure pepè, ambe lo paure papà, e ben cantàvem coma aquò totes dos. Aimava de cantar, ieu atanben e cantàvem totes dos. »
Sous le pont de Mirabel
« “Sous le pont de Mirabel,
Catherine lavait.

Vinrent à passer
Trois cavaliers de l’armée.

Le premier lui dit :
“Êtes-vous mariée ?”

Le deuxième lui donna
Une jolie bague.

Mais la bague, du doigt,
Tomba au fond de l’eau.

Le troisième sauta,
Il plongea.

Il ne remonta pas,
Il ne trouva pas la bague.

Sous le pont de Mirabel,
Catherine pleurait.”

Quand nous allions travailler dehors, avec mon pépé, avec mon papa, nous chantions comme ça tous les deux. Il aimait chanter, moi aussi et nous chantions tous les deux. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...