Altres còps quand se caliá maridar… (Lo nòble)

Collecté en 1997 Sur la Commune de Golinhac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette chanson fait référence aux pratiques de l'Ancien Régime.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Henriette CATUSSE

née Augustin en 1919 à Saint-Rame de Golinha. Décédée en 2014.

Transcription

Occitan
Français
« Altres còps, quand se caliá maridar,
Chas lo nòble caliá anar,
Aquí mila reverenças,
Ambe lo capèl jol braç,
Ara aquò’s tot lo contrari,
Ara li fasèm pas cas.

Altres còps, quand se caliá maridar,
Chas lo nòble caliá anar,
E se èra pas polida,
La vos agachava pas.

Altres còps, quand se caliá maridar,
Chas lo nòble caliá anar,
Aquí mila reverenças,
Ambe lo capèl jol braç,
E se èra tròp polida,
La vos preniá per cochar.

Altres còps, quand se caliá maridar,
Chas lo nòble caliá anar,
Aquí mila reverenças,
Ambe lo capèl jol braç,
Ara aquò’s tot lo contrari,
Ara li fasèm pas cas. »
Autrefois, quand il fallait se marier
« Autrefois, quand il fallait se marier,
Chez le noble il fallait aller,
Là, mille révérences,
Avec le chapeau sous le bras,
Maintenant c’est tout le contraire,
Maintenant nous n’en faisons aucun cas.

Autrefois, quand il fallait se marier,
Chez le noble il fallait aller,
Et si elle n’était pas jolie,
Il ne la regardait pas.

Autrefois, quand il fallait se marier,
Chez le noble il fallait aller,
Là mille révérences,
Avec le chapeau sous le bras,
Et si elle était trop jolie,
Il la prenait pour coucher avec lui.

Autrefois, quand il fallait se marier,
Chez le noble il fallait aller,
Là mille révérences,
Avec le chapeau sous le bras,
Maintenant c’est tout le contraire,
Maintenant nous n’en faisons aucun cas. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...