Pentacosta

Collecté en 2000 Sur la Commune de Gaillac-d'Aveyron Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

À Gagnac, pour Pentecôte, on faisait une procession pour bénir l'eau de la fontaine (fònt).

Cette eau servait à bénir les parcelles, à protéger la maison de la foudre et à signer les morts au cours des veillées mortuaires.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

JEANINE BESSODES

née en 1936 à Gagnac de Gaillac d'Aveyron.

Transcription

Occitan
Français
« Naltres, fasiam una procession per benesir l'ai(g)a a Pentacosta. Anàvem a la fònt e Mossur lo curat benesissiá la fònt que donava d'ai(g)a fresca e bona per tota l'annada. Efectivament, aquel fònt a pas jamai tarit.
E pièi passava dins los ostals, après las rogacions, per benesir tot lo bestial.
E, l'ai(g)a de Pentacosta, n'anàvem quèrre un brave litre a la glèisa e pièi los païsans benesissián totes los camps. Me'n sovene quand papà preniá la museta ambe la botelha d'ai(g)a benesida per benesir los camps. Aquò d'aquí me'n sovene bien. Ne caliá quand mèmes un brave litre per benesir tot. »
Pentecôte
« Nous, nous faisions une procession pour bénir l'eau à Pentecôte. Nous allions à la fontaine et Monsieur le curé bénissait la fontaine qui donnait de l'eau fraîche et bonne toute l'année. Effectivement, cette fontaine ne s'est jamais tarie.
Et puis il passait dans les propriétés, après les rogations, pour bénir tout le bétail.
Et, l'eau de Pentecôte, nous allions en chercher un bon litre à l'église et puis les paysans bénissaient tous les champs. Je me souviens quand papa prenait la musette avec la bouteille d'eau bénite pour bénir les champs. Ça je m'en souviens bien. Il en fallait quand même un bon litre pour tout bénir. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...