Los sorcelors

Collecté en 2000 Sur la Commune de Gaillac-d'Aveyron Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Dans tous les pays et à toutes les époques, les jeteurs de sorts et autres emmascaires, empatufaires ou devinhaires ont fait partie de la sociabilité locale. Il existait plusieurs techniques pour se protéger des sorciers : porter un vêtement à l'envers, faire cuire des clous, frapper un mannequin représentant le jeteur de sorts, réciter une formule, porter plusieurs couvre-chefs à la fois…

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

JEANINE BESSODES

née en 1936 à Gagnac de Gaillac d'Aveyron.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá quauquas personas plan vièlhas o que pareissián vièlhas parce que, dins aquel temps, bien entendu, lo monde èran pas coma ara, mès disiam que… Avián metut d'enfants al monde, fasián un pauc las garda-cochas… E benlèu tot còp lo monde disián que i caliá far atencion, que benlèu podián donar de sòrts. Se d'enfants èran nascuts un pauc estropiats o quicòm atal, pièi o fasián portar sus la femna qu'aviá adujat a l'acochament. Mès pas gaire quand mèmes… Lo monde èran respectuoses de las ajudas atal. »
Les sorciers
« Il y avait quelques personnes très vieilles ou qui paraissaient vieilles parce que, en ce temps-là, bien entendu, les gens n'étaient pas comme aujourd'hui, mais on disait que… Elles avaient mis au monde des enfants, elles faisaient un peu les accoucheuses… Et peut-être parfois les gens disaient qu'il fallait y faire attention, que peut-être elles pouvaient jeter des sorts. Si des enfants étaient nés un peu estropiés ou quelque chose comme ça, ensuite ils l'attribuaient à la femme qui avait aidé à l'accouchement. Mais pas beaucoup quand même… Les gens étaient respectueux de telles aides. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...