Les bornhons

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Florentin-La Capelle, Vitrac-en-Viadène Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Près de la maison, à l’abri d’un mur, se trouvaient les ruches (bornhons) qui fournissaient le miel (mèl, mèu) pour sucrer et soigner ainsi que la cire (cera) pour les chandelles (candelas).

Capturer un essaim (issam) n'était pas chose facile, mais il existait des techniques qui fonctionnaient. Pour le faire poser, on faisait du bruit avec des objets métalliques et on prononçait une formule : “Pausa bèla !”

Ethnotexte

HÉLÈNE FRANC

née Gros en 1922 à Florentin La Capelle.

Transcription

Occitan
Français
« Aviam dos o tres bornhons.
Aquò èra un curat de Graissac que nos veniá amassar les issams, quand n’i aviá un. Lor parlava. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...