J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les trèvas ou trèves sont des revenants qui se manifestaient de diverses manières afin de contraindre des héritiers à faire dire des messes pour le repos de l'âme d'un défunt. Cette croyance était très répandue jusqu'au début du XXe siècle.

Pour faire cesser ces phénomènes, on faisait appel au curé.

La tradition orale rapporte que les croix implantées dans les campagnes et la sonnerie de l'angélus chassaient les trèvas.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ERNEST COLOMB

né en 1945 à Flavin.

Transcription

Occitan
Français
« La trèva, n'i aviá que la prenián per una bèstia mès sovent las trèvas aquò èra un afaire misteriós que… Se passava de causas que degús podiá pas explicar. Alara, aquò podiá èsser… Coma de pèiras que tombavan o lo fuòc que s'alucava…
Sovent atribuavan aquò a quauqu'un qu'èra mòrt e qu'aviá pas ajut pro de messas. Alara donavan una mièja-dotzena de messas e pièi aquò se passava. Aquò s'acabava. Las trèvas s'acabavan.
Una arma que èra pas en repaus, quoi… »
Les revenants
« La trèva, il y en avait qui la prenaient pour une bête mais souvent les trèvas c'était une affaire mystérieuse qui… Il se passait des choses que personne ne pouvait expliquer. Alors, ça pouvait être… Comme des pierres qui tombaient ou le feu qui s'allumait…
Souvent, ils attribuaient ça à quelqu'un qui était mort et qui n'avait pas eu assez de messes. Alors ils donnaient une demi-douzaine de messes et puis ça passait. Ça se terminait. Les trèvas s'arrêtaient.
Une âme qui n'était pas en repos, quoi…»

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...