Un jorn en passent per Espaliu…

Collecté en 2000 Sur les Communes de Espalion, Villefranche-de-Panat Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La foi n'empêchait pas l'existence d'histoires drôles, de formules ou de chants satiriques raillant le clergé, les paroissiens ou les pratiques religieuses. Les parodies du sacré sont calquées sur des matrices issues de la liturgie, en l'occurrence ici les "Lamentations de Jérémie".

Cette parodie du sacré qui semble assez ancienne est plus rare en Rouergue qu'en Albigeois.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Arlette GRIMAL

née Vigroux en 1935 à Villefranche de Panat.

Transcription

Occitan
Français
« Un jorn, en passent per Espaliu,
Trobèri un aseson que se doliá d’un pè de darrèr,
Agachèri de que i aviá,
I trobèri sèt quintals de favas.
Ne mangèri sèt escudeladas,
E semenèri las autras jos una pibole.
M’endormi(gu)èri jos aquela pibole.
Lo lendeman matin, quand me desrevelhèri,
Soguèron tan nautas coma la pibole.
Montèri sus la pibole per veire se florissián,
Las trobèri que cotelavan.
Amen. »
Un jour en passant par Espalion...
« Un jour, en passant par Espalion,
Je trouvai un petit âne qui avait mal à une patte arrière,
Je regardai ce qu’il y avait,
J’y trouvai sept quintaux de fèves.
J’en mangeai sept écuelles,
Et je semai les autres sous un peuplier.
Je m’endormis sous ce peuplier.
Le lendemain matin, quand je me réveillai,
Elles furent aussi hautes que le peuplier.
Je montai sur le peuplier pour voir si elles fleurissaient,
Je les trouvai avec des gousses.
Amen. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...