Lo merchand de petaces, lo petaçaire

Collecté en 2001 par IOA Sur les Communes de Espalion, Laguiole, Rodez Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Il y avait toutes sortes de petits métiers sédentaires ou ambulants comme le cordonnier appelé sudre ou pegòt, l’esclopièr (sabotier), lo jotièr (jougtier), lo barricaire (tonnelier), l’estamaire (étameur), l’amolaire, ganha-petit ou agusaire (rémouleur), le tailleur appelé sartre, lo cadièiraire (fabricant de chaises), lo candelaire (fabricant de chandelles), lo matalassièr ou matalassaire (fabricant de matelas), lo pelharòt ou pelhaire (chiffonnier)…

Des marchands et autres réparateurs (petaçaires) passaient aussi dans les campagnes. Ils diffusaient ainsi les nouvelles du pays.

Ethnotexte

René GIRBAL

né en 1918 à Rodez.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá de monde que passavan ambe de petaces sus l’esquina, de tela. Passavan pels ostals. De còps que i a demoravan una mièja-jornada. Contavan d’istoèras. Per donar confiença, metián la man a la pòcha e fasián tombar lo chipelet :
“O… Lo me cal pas pèrdre que, aqueste ser, per far la pregària…”
N’i a que passavan per petaçar las caçairòlas… »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...