La negada

Collecté en 2000 par IOA Sur les Communes de Entraygues-sur-Truyère, Grand-Vabre, St-Amans-des-Cots Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Faute de pont, on franchissait les principaux cours d’eau avec des barques (naus).

Des passeurs professionnels (passaires) faisaient payer chaque passage.

Les accidents n'étaient pas rares.

Ethnotexte

Maria VALENQ

née Delrieu en 1914 à La Bonrégiau de Saint-Amans des Cots.

Transcription

Occitan
Français
« Anavan crompar de pòrcs a Montsauvi mès l’ai(g)a de Truèira èra talament fòrta, volguèron passar mès la femna de mon grand-paire se neguèt. Quand elle a vu qu’elle partait dans l’eau, elle s’est plié la tête dans le tablier, surtout qu’elle était enceinte. Ils l’ont trouvée du côté d’Entraygues, à La Vinzelle. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...