Lo vin de poma

Collecté en 1997 Sur les Communes de Enguialès-Le Fel, Espeyrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Quand on avait soutiré le vin, on passait le marc (traca, draca) au pressoir (truèlh), mêlé à du cidre de l'année précédente pour obtenir ce que l'on appelait le vin de pomme, lo vin de poma.

En occitan, le mot citra est féminin.

Ce “petit vin” ou mièg-vin permettait d'économiser le bon vin (vin de col).

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Zéphirin BOSC

né en 1927 à Banroques d'’Enguialès, décédé en 2020.

Transcription

Occitan
Français
« Sovent, se podiam conservar la citra de l'annada de d'abans, çò que fasiam, quand aviam tirat lo vin bon, lo premièr coladís de vin, sus la traca, un còp que lo vin èra sortit, lo premièr col, passàvem la citra dessús. Tornàvem laissar trabalhar aquò pendent uèch jorns. Apelavan aquò lo vin de poma. »
Le vin de pomme
« Souvent, si nous pouvions conserver le cidre de l’année précédente, ce que nous faisions, quand nous avions tiré le bon vin, la première coulée de vin, sur le marc, une fois que le vin avait coulé, la première coulée, nous passions le cidre dessus. Nous laissions à nouveau fermenter ça pendant huit jours. Ils appelaient ça le vin de pomme. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...