Lo mairam

Collecté en 1997 Sur les Communes de Enguialès-Le Fel, Espeyrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Dans la région d'Entraygues, il y avait des mairandièrs qui descendaient leur production de merrain (mairam) de châtaignier pour la tonnellerie, sur le Lot (Òlt), au moyen d'embarcations à fond plat appelées gabarras.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Zéphirin BOSC

né en 1927 à Banroques d'’Enguialès, décédé en 2020.

Transcription

Occitan
Français
« Lo castanhièr sauvatge se fasiá per las pòsses. Per las pòsses de mon temps mès, de d'abans, aquò èra lo castanhièr, lo pesal, lo grand pesal qu'aviam, èra per far lo mairam. Èra aquí d'aquel moment, d'abans la Revolucion, que se'n servián per faire lo mairam de castanhièr que davalava en gabarra jusc'al jonhent de l'Òlt e de la Garona, jusc'a Clerac puisque ai trobat los tèxtes que ne'n parlan, o Vilanòva-d'Òlt, o Lusech e Puèg-l'Avesque. Aquò's sustot aquí que davalavan los mairandièrs d'Entraigas. Lo mairam èra talament expleitat que arribèt un moment que n'i aviá pas gaire. Caliá conservar lo castanhièr per la castanha per manjar. »
Le merrain
« Le châtaignier sauvage était utilisé pour les planches. De mon temps c’était pour les planches mais, avant, c’était le châtaignier qui était utilisé pour faire le merrain. C’était à cette époque, avant la Révolution, qu’ils s’en servaient pour faire le merrain de châtaignier qui descendait en gabarre jusqu’au confluent du Lot et de la Garonne, jusqu’à Clérac puisque j’ai trouvé les textes qui en parlent, ou Villeneuve-d’Olt, ou Lusech et Puy-l’Évêque. C’est surtout là que descendaient les merrandiers d’Entraygues. Le merrain était tellement exploité qu’il est arrivé un moment où il n’y en avait pas beaucoup. Il fallait conserver le châtaignier pour les châtaignes, pour manger. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...