Los dalhaires (Aval dins la ribièira)

Collecté en 2000 Sur les Communes de Drulhe, Prévinquières, Rignac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette chanson fut diffusée par la Jeunesse agricole catholique (JAC). On la trouve, au début du XXe siècle, dans les recueils de La Bourrée et dans le collectage de Cantaloube sur Saint-Chély.

Arthémon Durand-Picoral (1862-1937) l'a publiée en 1907 dans l'Armanach roergàs. Joseph Cantaloube en a également collecté une version à Port d'Agrès en 1902.

Les faucheurs la chantaient en travaillant, se répondant d'un pré à l'autre.

La chanson est illustrée par un film tourné à Rieupeyroux dans les années 1970 par Robert Talon.

Notre informateur la tient de Maurice Bes que nous avons également enregistré sur le canton de Rignac.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

DENIS CRAYSSAC

né en 1926 à Prévinquières.

Transcription

Occitan
Français
« Aval dins la ribièira,
I a una prada a dalhar,
I a una prada a dalhar,
Riquiquí trolalèra lalà,
I a una prada a dalhar,
Trolalà.

Mès tres joves dalhaires,
La n'an presa a dalhar,
La n'an presa a dalhar,
Riquiquí trolalèra lalà,
L'an presa a dalhar,
Trolalà.

Tres joves afenejairas
L'an presa a afenar,
L'an presa a afenar,
Riquiquí trolalèra lalà,
L'an presa a afenar,
Trolalà.

La pus jove de totas,
Va cercar lo dinnar,
Va cercar lo dinnar,
Riquiquí trolalèra lalà,
Va cercar lo dinnar,
Trolalà.

Sia(gu)èt pas a mièja-còsta,
Se metèt a cantar,
Se metèt a cantar,
Riquiquí trolalèra lalà,
Se metèt a cantar,
Trolalà.

Lo pus jove segaire,
Se metèt a dançar,
Se metèt a dançar,
Riquiquí trolalèra lalà,
Se metèt a dançar,
Trolalà.

“Venètz, venètz, dalhaires,
Venètz, venètz dinnar,
Venètz, venètz dinnar,
Riquiquí trolalèra lalà,
Venètz, venètz dinnar,
Trolalà !”

Lo pus jove de totes,
Ne volguèt pas dinnar,
Ne volguèt pas dinnar,
Riquiquí trolalèra lalà,
Ne volguèt pas dinnar,
Trolalà.

“De qu'avètz vos, dalhaire,
Que volguètz pas dinnar,
Riquiquí trolalèra lalà,
Que volguètz pas dinnar,
Trolalà ?

– Vòstre cur, la bèla,
Que m'empacha de dinnar,
Que m'empacha de dinnar,
Riquiquí trolalèra lalà,
Que m'empacha de dinnar,
Trolalà.”

Aquela d'aquí aquò's justament lo… que la m'ensinhèt, lo Bes d'a Regardet, lo Maurici de Bes d'a Regardet. L'as cone(g)ut, tu ? Es mòrt, ara, aquel. E cantava bien la puta, sabètz ! Aquò's el que la m'aviá prestada per la copiar. Aviá una polida voès, sabètz el, e l'ai la caisseta d'a Rinhac que li canta, el. »
Les faucheurs
« Là-bas, dans la vallée,
Il y a une prairie à faucher,
Il y a une prairie à faucher,
Riquiqui troulalère lala,
Il y a une prairie à faucher,
Troulala.

Mais trois jeunes faucheurs,
L’ont prise à faucher,
L’ont prise à faucher,
Riquiqui troulalère lala,
L’ont prise à faucher,
Troulala.

Trois jeunes faneuses
L’ont prise à faner,
L’ont prise à faner,
Riquiqui troulalère lala,
L’ont prise à faner,
Troulala.

La plus jeune de toutes,
Va chercher le déjeuner,
Va chercher le déjeuner,
Riquiqui troulalère lala,
Va chercher le déjeuner,
Troulala.

Elle ne fut pas à mi-côte,
Qu’elle se mit à chanter,
Qu’elle se mit à chanter,
Riquiqui troulalère lala,
Qu’elle se mit à chanter,
Troulala.

Le plus jeune faucheur,
Se mit à danser,
Se mit à danser,
Riquiqui troulalère lala,
Se mit à danser,
Troulala.

Venez, venez, faucheurs,
Venez, venez déjeuner,
Venez, venez déjeuner,
Riquiqui troulalère lala,
Venez, venez déjeuner,
Troulala !”

Le plus jeune de tous,
Ne voulut pas déjeuner,
Ne voulut pas déjeuner,
Riquiqui troulalère lala,
Ne voulut pas déjeuner,
Troulala.

Qu’avez-vous, faucheur,
Pourquoi ne voulez-vous pas déjeuner,
Riquiqui troulalère lala,
Pourquoi ne voulez-vous pas déjeuner,
Troulala ?

Votre cœur, la belle,
M’empêche de déjeuner,
M’empêche de déjeuner,
Riquiqui troulalère lala,
M’empêche de déjeuner,
Troulala.”

Celle-là, c’est justement celui... qui me l’apprit, Bès de Regardet, Maurice Bès de Regardet. Tu l’as connu, toi ? Il est mort, maintenant, celui-là. Et il chantait bien le salaud, vous savez ! C’est lui qui me l’avait prêtée pour la copier. Il avait une jolie voix, vous savez lui, et j’ai la cassette de Rignac sur laquelle il chante, lui. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...