Lo fems

Collecté en 2001 par IOA Sur la Commune de Curières Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Sur les hauteurs du Rouergue septentrional, le peu de paille que l’on avait était réservé à la nourriture du bétail. On ne faisait pas de litière au gros bétail.

Les tombereaux (ici ont dit carrugas plutôt que tombarèls) utilisés pour sortir le fumier étaient de petit gabarit, avec des roues basses pour pouvoir passer par la porte de l’étable.

Ethnotexte

ALBERT DIJOLS

né en 1938 au Cayrel de Curières.

Transcription

Occitan
Français
« Metiam de fems a-n-aquò que semenàvem e aquò fasiá possar l’èrba. Auriá calgut lo metre per far possar l’èrba pel bestiau. Fasiam lo contrari, aquò èra l’abituda coma aquò.
Metiam pas de palha, la manjavan.
Sortissiam lo fems a la pala, dins la carru(g)a. Cada matin anàvem espandir lo fems pels camps, a mesura, ambe la carruga e les buòus. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...