Las fumes

Sur la Commune de Curières Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les veaux de pure race d’Aubrac qui redescendaient de l’estive âgés de sept à neuf mois étaient des borruts que l’on revendait dans les foires du pays.

Vu que l'essentiel du lait était destiné à la fabrication du fromage, les borruts étaient assez chétifs, le 13 octobre, en redescendant de l'estive.

Entre un et deux ans, on les appelait borrets ou borretas, à deux ans doblons ou doblonas et enfin, à trois ans, les treçons châtrés (sanats, asegats) étaient destinés au dressage pour le travail.

Ethnotexte

GEORGES ALAZARD

né en 1921 à Vergne-Plaine de Curières.

Transcription

Occitan
Français
« Las fumes, las gardàvem jusca trenta meses e las vendiam grassas. Ni vendiam quauqu’unas d'abans, mès gardàvem las melhoras per la bochariá a trenta meses. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...