La menta e la tanarida

Collecté en 2001 par IOA Sur la Commune de Curières Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Quand une bête avait mal au ventre, on lui donnait de la menthe (menta).

Pour un coup de froid, on utilisait la tanaisie (tanarida).

Ethnotexte

JEAN BOULDOIRES

né en 1924 à Curières.

Transcription

Occitan
Français
« La menta fasiá pel mau de ventre del bestiau. E, quand una bèstia s’efregissiá, quand atapava un còp d’ai(g)a, li fasiam una tisana de tanarida. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...