L'estiva de las vacas

Collecté en 2001 par IOA Sur la Commune de Curières Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Dans les temps anciens, les éleveurs qui mettaient un couple vache-veau à l’estive étaient rémunérés en fromage par le propriétaire de la montanha. Avec la fin de la traite au masuc, il leur fallut payer une location pour l’estive, le veau n’étant plus sevré.

Ethnotexte

GEORGES ALAZARD

né en 1921 à Vergne-Plaine de Curières.

Transcription

Occitan
Français
« Caliá tirar las vacas de la bòria per fenar ! Aviam una locacion a tres particulièrs en Losèra. Montàvem de cobles. Mès, dins lo temps, aquò èra aquel que nos preniá las vacas que nos bailava de fromatge, l’auton. Quand molzián completament, nos bailavan tres, quatre quilòs de fromatge per vaca. Apièissa, a mièja-molza, nos bailavan pas que dos quilòs. Apièssa, nos metèrem a pagar l’estiva, mès lo vedèl tetava entièirament. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...