Un còp li aviá un rictor…

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Curan Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La foi n'empêchait pas l'existence d'histoires drôles, de formules ou de chants satiriques raillant le clergé, les paroissiens ou les pratiques religieuses.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PAULETTE TERRAL

née Costes en 1937 à Curan.

Transcription

Occitan
Français
« Un còp li aviá un rictor,
Se de guinh, se de ganh,
Sans te legalamam,
E lo tren-tren dins sonjardin.
Un còp li aviá un rictor,
Confessava las dròllas,
Confessava las dròllas.

La premièira que confessèt,
Se de guinh, se de ganh,
Sans te legalamam,
E lo tren-tren dins sonjardin.
La premièira que confessèt :
“Tu seràs ma mestressa,
Tu seràs ma mestressa.”

E lo rictor s'en va,
Se de guinh, se de ganh,
Sans te legalamam,
E lo tren-tren dins sonjardin.
E lo rictor se'n va,
S'en va dire la messa,
S'en va dire la messa.

E quand sesquètAlleluia,
Se de guinh, se de ganh,
Sans te legalamam,
E lo tren-tren dins sonjardin.
E quand sesquètAlleluia :
“Aval li ai ma mestressa,
Aval li ai ma mestressa !”

E lo clergue li respondèt,
Se de guinh, se de ganh,
Sans te legalamam,
E lo tren-tren dins sonjardin.
E lo clergue li respondèt :
“Aquò se ditz pas a la messa,
Aquò se ditz pas a la messa !” »

Pas de traduction pour le moment.

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...