Fèsta e anhèl de Pascas

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Curan Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La messe pascale était généralement bien suivie.

Pour Pâques (Pascas), on mangeait exceptionnellement de la viande de boucherie, généralement du bœuf en pot-au-feu (bolhit), mais en Rouergue méridional, pays d'élevage ovin, on préférait souvent l'agneau pascal (anhèl de Pascas).

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PIERRETTE GAUBERT

née Bernard en 1908 à Monteils de Curan.

Transcription

Occitan
Français
« Per la fèsta de Pascas tot lo monde anava a la messa, enfin coma disèm, selon lor cresença, cadun. Mès enfin en principe, cresença o pas, n'i aviá bravamenses que de còps que i a practicavan pas empr'aquí de tota l'annada e, aquel jorn, anavan a la messa. Et voilà.
Los que n'avián, d'anhèls… N'i aviá que ne gardavan un per dire, justament, de lo tuar per Pascas. E nautres-mèmes o avèm avut fach, aquò, de tuar un anhèl, de ne gardar un per Pascas. Los que n'avián pas de còps que i a e ben tuavan soit un polet o sai pas cossí fasián pièi cadun. »

Pas de traduction pour le moment.

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...