J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La danse-jeu de l'ordiat se pratiquait généralement dans les veillées. Les jeunes hommes se couchaient sur le dos, en cercle, attrapaient leurs pieds avec les mains et tournaient dans le même sens, imitant ainsi le mouvement d'une meule.

L'ordiat est l'orge perlé (pelé sous meule) avec lequel on faisait de la soupe.

Ethnotexte

André et Georgette TRÉMOLET

né en 1927 à Cruéjouls ; née Ayral en 1929 à Prades d'Aubrac.

Transcription

Occitan
Français
« I aviá l'ordiat. Se caliá ajaçar per tèrra, s'atapar pels pès e tornejar sus l'esquina. Tot sol.
Poupou Gaucher le faisait à la mina [de Cruéjouls]. Au lieu de travailler, il faisait l'ordiat !
Il attrapait une porte de dans la mine, il la couchait par terre, il s'attrapait par les pieds et allez il faisait l'ordiat !
Es sortit d'aicí [Pèiraficha], es nascut aicí.
Aquò èra ieu que la li cantave. Se metián a tres, quatre e ieu me metiái al mièg. Ieu cantave al mièg.
Aquò se fasiá un pauc pertot. Mai que se(g)ur qu'a Pradas o devián far. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut Occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...