Trista e aflijada, la miá paura arma…

Collecté en 1994 Sur la Commune de Crespin Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Marie Bousquet tient cette prière de sa grand-mère, mais ignore à quel moment de la journée elle pouvait se réciter. Nous pensons qu'il pourrait s'agir toutefois d'une prière du soir car elle fait référence à l'éventualité de la mort pendant le sommeil et aux trompettes de l'Apocalypse. (CORDAE)

Son

MARIE BOUSQUET

née Boudou en 1913 à Bois-Redon de Crespin.

Transcription

Occitan
Français
« Trista e aflijada la miá paura arma,
La mòrt vendrà, te surprendrà,
La trompeta de Diu te sonarà,
Te rebutes pas mon arma,
Quita lo pecat, carga la rauba nupciala,
Que seriá urosa, la miá paura arma,
Se podiái morir a-n-aquel moment,
Sentament. »
Triste et affligée, ma pauvre âme…
« Triste et affligée, ma pauvre âme,
La mort viendra, te surprendra,
La trompette de Dieu t’appellera.
Ne te rebute pas mon âme,
Quitte le péché, revêts la robe nuptiale.
Que ma pauvre âme serait heureuse,
Si elle pouvait mourir à ce moment,
Saintement. »
© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Ethnotexte

MARIE BOUSQUET

née Boudou en 1913 à Bois-Redon de Crespin.

Transcription

Occitan
Français
Voici le texte d’une seconde prière que Marie Bousquet tenait de cette même grand-mère et qui se récitait en passant devant une croix. (CORDAE)

« Jésus salvatz-nos
Vos que m’avètz creat
Permetètz pas que siague damnat. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...