Las trèvas

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Cransac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les trèvas sont des revenants qui se manifestaient de diverses manières afin de contraindre des héritiers à faire dire des messes pour le repos de l'âme d'un défunt. Cette croyance était très répandue jusqu'au début du XXe siècle. Des plaisantins pouvaient en jouer. Pour faire cesser ces phénomènes, on faisait appel au curé.

La tradition orale rapporte que les croix implantées dans les campagnes et la sonnerie de l'angélus chassaient les trèvas.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

JEANNE FRAUX

née Solignac en 1930 à Cransac.

Transcription

Occitan
Français
« La trèva, aquò èra totjorn pareil, quand avián pas fach dire las messas que caliá, que l'òme qu'èra mòrt o la femna, èra pas enquèra al Paradís, veniá la nuèch. Alors aquò èra coma una pauma que sautava al plancat o que descendiá los escalièrs, ou bien aquò èra enquèra lo blat, entendián de blat que tombava dins lo plancat. E alèra ma grand-mèra li cresiá. »
Les revenants
« Le revenant, c’était toujours pareil, quand ils n’avaient pas fait dire les messes qu’il fallait, que le mari était mort ou la femme, il n’était pas encore au Paradis, il venait la nuit. Alors c’était comme un balle qui sautait au grenier ou qui descendait les escaliers, ou bien c’était encore le blé, ils entendaient du blé qui tombait dans le grenier. Et alors ma grand-mère y croyait. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...