Marianna se'n va al molin…

Collecté en 2000 Sur la Commune de Coussergues Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

On appelle molinièiras les chansons mettant en scène les meuniers. Ces chansons sur les moulins, les meuniers (molinièrs) et les meunières (molinièiras) ont toujours un contenu équivoque.

Celle-ci est très fréquente en Rouergue. Nous en avons collecté plusieurs versions, parfois sous le titre de “Quand la Marion se'n va al molin”.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ANDRÉ GRIFFOUL

né en 1936 à Montals de Coussergues.

Transcription

Occitan
Français
« Marianna se'n va al molin,
Per i faire moldre son gran,
E al trotet, al trotet, son ase,
E donc la p'tite domaisèla Marianna,
E al trotet, al trotet, son ase Martin,
Per anar al molin, per anar al molin.

Lo molinièr la vegent venir, (bis)
Li di(gu)èt : “Estacatz aquí vòstr'ase !
E donc la pichinèla domaisèla Marianna,
Estacatz aquí vòstr'ase Martin,
Que vos mena al molin, que vos mena al molin.”

Pendent que lo molin moliá, (bis)
Lo molinièr la careçava,
E lo lop li bandèt l'ase,
E donc la pichinèla domaisèla Marianna,
Lo lop li mangèt l'ase Martin,
Per anar al molin, per anar al molin.

Lo molinièr la vegent plorar, (bis)
Li di(gu)èt : “Aquí i avètz un ase !
E donc la pichinèla domaisèla Marianna,
Aquí i avètz un ase Martin,
Que vos menarà al molin, que vos menarà al molin.”

Son paire la vegent venir, (bis)
Li di(gu)èt : “Aquí aquò's pas nòstr'ase !
E donc la pichinèla domaisèla Marianna,
Aquí aquò's pas nòstr'ase Martin,
Que anava al molin, que anava al molin.

– Mon paire a begut de vin novèl, (bis)
Reconeis pas pus son ase !
E donc la pichinèla domaisèla Marianna,
Reconeis pas pus son ase Martin,
Que anava al molin, que anava al molin.

– Nòstr'ase aviá los quatre pès blancs, (bis)
Las aurelhas en rabatana (?) e lo trauc del cuol sale,
E donc la pichinèla domaisèla Marianna,
E lo trauc del cuol sale, Martin,
Per anar al molin, per anar al molin.” »
Marianne s'en va au moulin…
« Marianne s'en va au moulin,
Pour y faire moudre son grain,
Et au petit trot, au petit trot, son âne,
Et donc la petite demoiselle Marianne,
Et au petit trot, au petit trot, son âne Martin,
Pour aller au moulin, pour aller au moulin.

Le meunier la voyant venir, (bis)
Lui dit : “Attachez ici votre âne !
Et donc la petite demoiselle Marianne,
Attachez ici votre âne Martin,
Qui vous amène au moulin, qui vous amène au moulin.”

Pendant que le moulin moulait, (bis)
Le meunier la caressait,
Et le loup lui tua l'âne,
Et donc la petite demoiselle Marianne,
Le loup lui mangea l'âne Martin,
Pour aller au moulin, pour aller au moulin.

Le meunier la voyant pleurer, (bis)
Lui dit : “Vous avez là un âne !
Et donc la petite demoiselle Marianne,
Vous avez là un âne Martin,
Qui vous amènera au moulin, qui vous amènera au moulin.”

Son père la voyant venir, (bis)
Lui dit : “Ce n'est pas là notre âne !
Et donc la petite demoiselle Marianne,
Ce n'est pas là notre âne Martin,
Qui allait au moulin, qui allait au moulin.

– Mon père a bu du vin nouveau, (bis)
Il ne reconnaît plus son âne !
Et donc la petite demoiselle Marianne,
Il ne reconnaît plus son âne Martin,
Qui allait au moulin, qui allait au moulin.

– Notre âne avait les quatre pieds blancs, (bis)
Les oreilles rabattues (?) et le trou du cul sale,
Et donc la petite demoiselle Marianne,
Et le trou du cul sale, Martin,
Pour aller au moulin, pour aller au moulin.” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...