Los anhèls

Collecté en 2000 Sur la Commune de Coussergues Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les éleveurs qui travaillaient pour Roquefort vendaient les agneaux (anhèls) à un mois afin de pouvoir traire les brebis. On ne gardait que les agnelles nécessaires au renouvellement du troupeau et un mâle de temps en temps.

Les agneaux de lait pesaient entre 8 et 15 kg. En dessous de 7 kg, ils étaient vendus au prix de la volaille. Ils n’avaient alors ingéré que le lait maternel.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ANDRÉ GRIFFOUL

né en 1936 à Montals de Coussergues.

Transcription

Occitan
Français
« Ne fau de gròsses, ne fau de pichons. Mès quand molziam per Ròcafòrt, los vendiam pichons. »
Les agneaux
« J'en fais des gros, j'en fais des petits. Mais quand nous trayions pour Roquefort, nous les vendions petits. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...