La fièira de la lòga de Cossèrgas

Collecté en 2000 Sur la Commune de Coussergues Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Il y avait des foires à la loue (lògas) pour que patrons et domestiques se rencontrent. Il y avait également des foires spécialisées pour l’embauche d’équipes (còlas) de faucheurs (dalhaires) ou de moissonneurs (meissonièrs, segaires).

Le vinatge était l'étrenne que l'on donnait au domestique le jour de la conclusion du contrat de travail. Si le domestique n'honorait pas sa promesse, il devait rendre le vinatge.

Le contrat de travail oral entre patron et domestique était conclu par une simple tape dans la main : la pacha.

La lòga de Coussergues avait lieu pour l'Ascension et la fête du village a gardé le nom de "fèsta de la lòga”.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

André GRIFFOUL

né en 1936 à Montals de Coussergues.

Transcription

Occitan
Français
« E ben aquò èra per l'Ascension, per ro(g)asons. Naltres disèm aicí, dins nòstre país aicí : ro(g)asons. Aquò's l'Ascension. Aquò èra la lòga del vilatge.
Alara d'un costat i aviá los vailets e de l'altre costat los patrons.
Los patrons venián vos veire :
“Quant vòls ganhar ?”
Balhavan un pauc de vinatge, de còps, mès pas totjorn.
Tustavan sus la man e disián :
“Quora vendràs ?”
Et voilà. »
La foire à la loue de Coussergues
« Eh bien c'était pour l'Ascension, pourro(g)asons.Nous, nous disons ici dans notre pays : ro(g)asons. C'est l'Ascension. C'était la loue du village.
Alors d'un côté il y avait les domestiques et de l'autre côté les patrons.
Les patrons venaient vous voir :
“Combien veux-tu gagner ?”
Ils donnaient une petite étrenne, parfois, mais pas toujours.
Ils frappaient sur la main et disaient :
“Quand viendras-tu ?”
Et voilà. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...