Los dalhaires

Collecté en 1982 Sur les Communes de Coupiac, La Bastide-Solages Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Enregistré le 17 novembre 1980 à Solages de La Bastide Solages par Alain Roussel et Yves Couderc de l'Institut d'estudis occitans Sud-Avairon de Saint-Affrique.

Publié en 1982 dans Cançons tradicionalas en occitan (1) de la collection Cèrcapaïs.

« Parlèm pas de las paraulas que son conegudas d’a fons. Per contra l’aire, l’avèm trapat pas qu’aquí dins la familha de Maria. Avián un vailet, Guibal que se sonava, e que la i a apresa.
Ensacada lo 17 de novembre de 1980. » (I.E.O. Sud-Avairon)

Son

MARIE TOURNIER

Originaire de La Calmette de Coupiac. Avait dans les 70 ans en 1980 et résidait à Solages de La Bastide Solages. (I.E.O. Sud-Avairon)

Transcription

Occitan
Français
« Aval, lo long de l’aiga,
I a un prat a dalhar, (bis)
I a un prat a dalhar, tralalalèra, lalà,
I a un prat a dalhar, tralalalèra, lalà.

Tres joines dalhaires,
L’an pres a dalhar…

Tres joinas filhetas,
L’an pres a fenejar…

La pus joina de totas,
Va quèrre lo dinnar…

“Venètz, venètz, dalhaires,
Venètz despartinar…”

Lo pus joine de totes,
Ne volguèt pas dinnar…

“De qu’avètz-vos, dalhaire,
Que volguètz pas dinnar ?…

– Vòstras amors m’empachan,
M’empachan de dinnar…

– Vos caldrà, a mon paire,
Vos caldrà iè parlar…” »
Les faucheurs
« Là-bas, le long de l’eau,
Il y a un pré à faucher…

Trois jeunes faucheurs,
L'ont pris à faucher…

Trois jeunes fillettes,
L'ont pris à faner…

La plus jeune de toutes,
Va chercher le déjeuner…

“Venez, venez, faucheurs,
Venez déjeuner…”

Le plus jeune de tous,
Ne voulut pas déjeuner…

“Qu’avez-vous, faucheur,
Que vous ne vouliez pas déjeuner ?…

– Vos amours m’empêchent,
M’empêchent de déjeuner…

– Il vous faudra, à mon père,
Il vous faudra lui en parler…” »
© Institut d'estudis occitans Sud-Avairon - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...