Lo vin del país

Collecté en 2001 par IOA Sur les Communes de Coubisou, Estaing, Montpeyroux Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

L’activité commerciale des foires et les échanges de toutes sortes se traduisaient par l’existence de nombreuses aubèrjas, remesas, abitarèlas et autres relais.

Dans les auberges, on servait le vin au litre ou au pinton.

On y allait le dimanche matin après la messe et on y faisait la fête les jours de foire.

Les jours de foire, bien souvent, les Montanhòls amenaient leur casse-croûte, ne payant que le vin à l’auberge. Les marchands y logeaient parfois et ils y prenaient leurs repas.

Ethnotexte

Lucien ANGLADE

né en 1912 à Montpeyroux.

Transcription

Occitan
Français
« Se beviá mai que mai de vin. N’i aviá que veniá del país, Estanh, Cobison, Lo Monestire, mès mai que mai del Miègjorn. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...