J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En occitan, une pèira-levada est un dolmen et une pèira-ficada un menhir. Les contes dits étiologiques expliquent l'origine du monde, des paysages, de l'homme, des animaux, des plantes...

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

THÉRÈSE QUINTARD

née en 1925 à Saint-Félix de Lunel.

Transcription

Occitan
Français
« La pèira levada. Aquela pèira levada, que se tròba alai juste a la limita de las comunas de Prunas, de Senèrgas e de Sant-Faliç, i a bèlcòp de personas que se demandan :
“M’enfin, de qué fa aquí aquel fotral de pèira ?”
Que sai pas quant pesa…
“Cossí es venguda aterrir aquí dins un terrenh que i a pas que de pèiras de causse ? Cossí aquela pèira de granit es venguda aquí ?”
Un còp èra, los anciens nos racontavan que aquò èra la Senta-Vièrja, que quand èran en trenh de construire la glèisa, en particulièr lo portal de la basilica d’a Concas, que aviá volgut participar. E aviá presa aquela pèira d’alhurs, dins un tarrenh granitique, l’aviá metuda dins son damantal, dins sa falda, e arribava presque a Concas. E quand arribèt a Lunèl, qualqu’un li diguèt :
“Mès, paura femna, n’i a un briu qu’es acabada, la glèisa d’a Concas e lo portal en particulièr !
– À ?”
E sus aquò, lachèt son damantal, sa falda, la pèira tombèt aquí. E i es demorada, i es encara. »
Le dolmen et la Vierge
« Ce dolmen qui se trouve là-bas juste à la limite des communes de Pruines, de Sénergues et de Saint-Félix, il y a beaucoup de personnes qui se demandent :
“Mais enfin, que fait là cette énorme pierre ?”
J’ignore son poids…
“Comment est-elle venue atterrir là, sur un terrain où il n’y a que des pierres de causse ? Comment cette pierre en granit est-elle venue ici ?”
Autrefois, les anciens nous racontaient que c’était la Sainte-Vierge, qui, quand on était en train de construire l’église, en particulier le portail de la basilique de Conques, qu’elle avait voulu participer. Et elle avait pris cette pierre ailleurs, dans un terrain granitique, elle l’avait mise dans son tablier retourné, et elle arrivait presque à Conques. Et quand elle arriva à Lunel, quelqu’un lui dit :
“Mais, pauvre femme, il y a un moment que l’église de Conques est terminée et le portail en particulier !
– Ah ?”
Et là-dessus, elle lâcha son tablier, la pierre tomba là. Et elle y est restée, elle y est encore. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...