Lo trabalh de l'ivèrn

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Condom-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Avant la motorisation des années 50-60, le recours à une main-d’œuvre saisonnière ou annuelle était chose courante pour beaucoup d’exploitations. Il y avait donc une domesticité assez nombreuse et relativement spécialisée.

Les montanhièrs des masucs partaient souvent travailler à Paris pendant l’hiver.

Ethnotexte

René PÉGORIER

né en 1936 à Condom.

Transcription

Occitan
Français
« Quand davalàvem de la montanha, abans de partir a París, anàvem dins las bòrias.
Aquí aviái avut fach cantalés. Caliá curar l’estable a la man e caliá copar lo fen a la granja e lo montar ambe la forca. A-n-aquela bòria, aviam cent cinquanta sèt bèstias, a dos.
Nos levàvem a tres oras del matin. A sèt oras aviam cargat lo fems a la pala, tres carru(g)adas de fems cargadas davant la pòrta. Caliá destacar las vacas sièis per sièis per las far biure al nauc que èra dins l’estable. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...