Lo pastre

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Condom-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En général, c'était le pastre qui pressait la tome et qui nettoyait les gèrlas, mais l'étape délicate du salage revenait au cantalés. Il ne fallait pas trop presser la tome car on risquait de perdre de la matière sèche utile.

C'est également lui qui s'occupait des cochons.

L’asegada est le nom du parcours que le pastre faisait suivre aux vaches en journée.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

René PÉGORIER

né en 1936 à Condom.

Transcription

Occitan
Français
« Lo pastre, aquò èra el que netejava los farrats que molziam las vacas, que netejava la gèrla e que sonhava los pòrcs. »
Le pastre
« Le pastre, c’était lui qui nettoyait les seaux avec lesquels nous trayions les vaches, qui nettoyait la gèrlaet qui s’occupait des cochons. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...